Loading

Les salons ornés de décors de singes et de chinois étaient fréquents sous la Régence, faisant suite aux décors peints par Claude III Audran à Marly dès 1708-1709 pour Louis XIV. Le peintre animalier Christophe Huet, élève d’Audran, peignit également un peu plus tard des singeries à l'hôtel de Rohan à Paris et au château de Champs-sur-Marne pour le duc de La Vallière. Les murs, les portes et le plafond de la Grande Singerie représentent les Cinq Sens, les Quatre Parties du Monde et des allégories des Sciences et des Arts : peinture, sculpture, géométrie, art militaire, art de la vénerie, etc. Les humains y sont figurés sous la forme de singes, ce qui est une manière de se moquer des activités humaines. Chantilly conserve également un petit boudoir dans la même veine, la Petite Singerie, qui représente les amusements des dames de qualité représentées sous les traits de petits singes.

Details

  • Title: La Grande Singerie
  • Date Created: 1737
  • Technique: Huile sur bois
  • Painter: Christophe Huet
  • Type: Painting
  • Rights: Institut de France, Domaine de Chantilly, musée Condé, Grands Appartements historiques des princes de Condé, Grande Singerie, PE-373. Fait partie de la donation de Henri d’Orléans duc d’Aumale (1822-1897) en 1886 à l’Institut de France pour former le musée Condé.

Get the app

Explore museums and play with Art Transfer, Pocket Galleries, Art Selfie, and more

Recommended

Google apps