Loading

Vache en bois

Unknown1900/1950

Musée d'ethnographie de Neuchâtel

Musée d'ethnographie de Neuchâtel

Branche de bois en forme de vache . Le corps cylindrique ne comporte ni tête, ni patte, ni queue et seules les cornes sont indiquées par deux ramifications symétriques taillées en pointes. L'écorce est découpée de motifs décoratifs. Cet objet servait de jouet au jeunes bergers des vallées alpines.

Show lessRead more

Details

  • Title: Vache en bois
  • Creator: Unknown
  • Date Created: 1900/1950
  • Vitrine: Théodore Delachaux, un folkloriste avisé: La première salle expose une grande partie de la collection de jouets réunie par Théodore Delachaux. Commencée à l’âge de neuf ans et poursuivie tout au long sa vie, elle est unique en son genre. Elle traduit une sensibilité intuitive pour le folklore et, de manière plus générale, en écho aux idées scientifiques de l’époque, un intérêt pour tout ce qui paraît lié aux origines et aux fondements primitifs de l’être humain. A ce titre, Théodore Delachaux se passionne également pour les productions des enfants eux-mêmes, notamment les dessins. Il conserve et étudie par exemple ceux de sa propre progéniture. Loin d’une quelconque forme de sentimentalisme, il envisage toujours ces collections en tant que porte d’entrée vers la science: «Le jouet présente un intérêt très grand dans divers domaines: sa genèse, son développement, intéressent la psychologie de l’enfant. L’ethnographie peut y trouver d’importants points de comparaison pour la comparaison géographique; il en est de même pour l’archéologie. L’histoire de l’art comparée et l’étude de l’art populaire y trouvent un appoint important ainsi que la psychologie de l’art. Enfin le mode de fabrication et l’industrie du jouet font partie de l’économie sociale.» (Théodore Delachaux. 1914. «Jouets rustiques Suisses». Archives suisses des traditions populaires(Bâle) 18: 101). La collection de jouets réunie par Théodore Delachaux compte en tout 1522 pièces. Jusqu’à présent elle n’a été exposée qu’une seule fois, partiellement, à l’occasion de la réunion de la Société suisse des traditions populaires en 1927. Elle a été vendue au Musée par les héritiers du chercheur en 1950.Les sujets, les matériaux et les provenances des jouets sont très variés. Ce sont principalement des vaches en bois des Alpes suisses (Grisons, Uri, Schwytz, Pays-d’Enhaut, Val d’Hérens, etc.), mais aussi du Val d’Aoste en Italie; des cavaliers et des animaux en terre vernissée de Heimberg (Berne); des personnages en terre de Toscane, de Venise et de Sicile; des personnages, des animaux et des figures de crèche du Portugal en terre cuite, peinte et vernissée; des terres cuites d’Espagne et de Kabylie; des figures de crèches de Prague et divers objets d’Allemagne, de Pologne, de Russie et d’Amérique du Sud. Des vaches et des poupées angolaises font également partie du lot.Malgré leur nombre impressionnant, les jouets ne forment qu’une petite partie de la collection d’art populaire réunie par Théodore Delachaux: il possède également des meubles, des sous-verres et des sur-verres, des papiers découpés, de la boissellerie, de la céramique, des dessins d’enfants, etc. De ces collections, il tire une série d’articles parus dans les Archives suisses des traditions populaires.
  • Salle: La formation du regard: Le premier espace évoque les multiples facettes de Théodore Delachaux, conservateur du MEN de 1921 à 1945 et exprime ainsi une certaine qualité du regard qu’il portera ensuite sur les gens et les choses d’Angola. Toile de fond de l’exercice, son intérêt pour les sciences naturelles, évoqué en clair par le papier peint et le dessin du ver Polychète d’eau douce (Troglochaetus beranecki) qu’il découvre et dessine en 1919, et plus implicitement du fait de l’omniprésence des sciences de la nature dans l’exposition. Théodore Delachaux a dix ans lors de l’édition de ses premières planches d’étude sur le plancton et termine sa carrière à la direction du Musée d’histoire naturelle. Entre ces deux moments, il développe une vision de l’art et de l’ethnographie indissociable du paradigme naturaliste, dont il fait le centre de sa démarche de recherche. Aux quatre coins de l’espace figure l’évocation du folkloriste intuitif qui constitue dès son plus jeune âge une collection de jouets et d’objets d’artisanat paysan, affirmant une profonde sensibilité aux questions et aux méthodes ethno graphiques. Apparaît également le scientifique méthodique qui s’attaque au premier catalogage systématique des collections du Musée et s’investit dans la recherche et l’enseignement en archéologie. Au-delà du naturaliste et de l’ethnographe, l’espace évoque également l’artiste polyvalent qui se forme à Paris, enseigne le dessin, pratique la peinture, cofonde une école d’art privée, ouvre une galerie et réalise des vitraux de la collégiale de Neuchâtel.
  • Provenance: Acquis par Théodore Delachaux à Château d'Oex dans le canton de Vaud (Suisse)
  • Physical Dimensions: w17.5 x h6 x d10.5 cm (Complete)
  • Collecting: Château d'Oex, Suisse
  • Type: Toys
  • Rights: Musée d'ethnographie de Neuchâtel (MEN)
  • External Link: MEN

Recommended

Translate with Google
Home
Explore
Nearby
Profile