Loading

En argent fondu, repoussé et ciselé, cette pièce, d'une rare somptuosité, correspondant à un accessoire à la finalité militaire, constitue également un remarquable témoignage de l'orfèvrerie civile, en France, dans la première partie du XVIIe siècle. L'ensemble est formé de deux parties jointives présentant, dans l'appareil d'une scénographie complexe, des compositions qui célèbrent la puissance et la gloire du souverain. Sur la partie avant, au-dessus du cartouche gravé de l'inscription, dans un environnement de trophées et de renommées soutenant l'écu de France, le roi reçoit l'hommage des quatre parties du monde ; la composition arrière le représente couronné par des putti, en Hercule vainqueur terrassant, de sa massue, un personnage renversé et deux Victoires ailées déposent, à ses pieds, les emblèmes des vaincus. L'ensemble de la pièce est rythmé de motifs curvilignes scandés de fleurons.
Fait notable, la garniture ancienne a subsisté et a fait l'objet en 2000, d'une importante restauration ; elle est constituée d'une matelassure en ouate que recouvre un satin de soie bleu, aujourd'hui décoloré, qui maintient, par des lignes de points droits formant quadrillage, en bordure, un galon de velours de soie doublé d'un satin et rebrodé de fils métalliques et de paillettes dessinant une suite de festons.
L'intention est ici d'exalter les succès diplomatiques et militaires du roi ; on peut songer, la chronologie s'y prête, à sa lutte contre l'hydre de la discorde civile et à ses succès sur les Réformés de La Rochelle ; l'iconographie contemporaine élaborée autour de ces thèmes est importante. Dès 1623, L. Gauthier figure « Louis XIII en Mars Imperator » ; A. Bosse, le portraiture en « Hercule Imperator [Bardon, pl. XV-XVII].
Si la thématique de ces compositions est connue, leurs sources esthétiques ne se laissent pas cerner si aisément. Le canon des personnages peut offrir quelques analogies avec les figures graciles et nerveuses d'un Jacques Stella [1596 - 1657], « le Triomphe de Louis XIII sur les ennemis de la Religion » (Versailles, musée national du Château, 1642). Le traitement des encadrements, des courbes feuillagées, du mascaron central enserrant les compositions, paraît dériver de cet attrait pour les formes « grasses », ce « goût auriculaire » [Du Colombier, 1941, p. 12] évoquant les productions de Daniel Rabel (1632), du P. Derand (1643) et dans le domaine des artisans du métal, des masques agrémentant le « Livre de diverses ordonnances de feuillages, moresques, grotesques, arabesques et autres... » de Thomas Picquot (1638), lié aux Le Bourgeois.
C'est au début du XVIe siècle que s'est développé, en France, l'usage du colletin. Porté antérieurement, placé au-dessus du buffletin, dans les unités de cavalerie légère, pour assurer la protection du cou et des épaules, il acquiert par la suite une fonction ornementale et symbolique, une signification bien éloignée de la destination défensive antérieure : Gotzius, « Henri IV au grand chapeau et au colletin », gravure au burin, Pau, musée national du Château, (inv. P 1350). La face avant du colletin, conservée au musée Poldi Pezzoli de Milan, inv. 2194, [Godoy, 1989, Genava, t. 37, p. 29-42] représentant le portrait équestre d'Henri IV, selon une planche de Tempesta, en constitue un exemple aussi significatif que celui que le peintre Ferdinand Elle a placé sur le portrait de Henri de Lorraine, marquis de Mouy (1631), conservé au musée des Beaux-Arts de Reims. Le musée de l'Armée conserve un autre exemplaire, appelé « colletin de Louis XIII » (inv. 2837 PO) [Reverseau, 1982, p. 103, ill.], en laiton au décor repoussé, dont cette appartenance doit être maintenue.

Details

  • Title: Colletin de Louis XIII Vue de face
  • Date Created: Ca.1630
  • Location Created: France
  • Physical Dimensions: Diameter: 0,12 m / 0,33 (w) x 0,35 (h) m, 1,3 kg
  • Provenance: previous collection: Collection de la Couronne
  • Subject Keywords: Protection, Ornament, Gilding
  • Type: Colletin
  • Rights: Photo (C) Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Yves et Nicolas Dubois
  • Medium: Argent, Velours, Satin, Or, Fil d'argent, Fondu, Repoussé, Ciselé, Bruni
  • Inventory: 1015 I

Additional Items

Get the app

Explore museums and play with Art Transfer, Pocket Galleries, Art Selfie, and more

Recommended

Google apps