2005 – 2018

Les aiguilles de pin, une source d'énergie propre

Avani Society

Exploiter le pouvoir des aiguilles de pin pour la production d'électricité à Uttarakhand, en Inde

View of Bora Village, November 2017, Provenant de la collection : Avani Society

Jamuna Devi vit avec son mari et ses trois enfants à Chachret, un village reculé de l'Himalaya indien. Elle marche six kilomètres par jour afin de ramasser du bois, qu'elle utilise pour préparer les repas de sa famille.

Au fur et à mesure du déboisement, Jamuna Devi a dû parcourir des distances de plus en plus importantes pour s'approvisionner en combustible. De l'eau potable jusqu'au fourrage pour le bétail, les ressources nécessaires à sa famille se sont faites de plus en plus rares. Conjuguée à l'absence d'une source de revenus stable, cette situation a mis en danger la survie de son foyer.

Kumaon Pine Forest, November 2017, Provenant de la collection : Avani Society

Dans la région de Kumaon, dans l'Himalaya central, des histoires comme celle-là sont courantes.

Malgré la beauté de la nature qui les entoure, les populations doivent faire face à la dégradation de l'environnement, qui menace leurs moyens de subsistance, leur culture et leur mode de vie traditionnel. Cela se fait particulièrement sentir dans les zones forestières.

Kumaoni Women Are Expert Tree Climbers, 2017-02-18, Provenant de la collection : Avani Society

Dans la région de Kumaon, les forêts de chênes occupent une place centrale dans la vie des communautés locales. La tradition veut que les femmes grimpent sur les chênes indigènes pour se procurer du bois de chauffage.

Cooking on Firewood: The Preferred Way of Preparing Food, 2017-02-15, Provenant de la collection : Avani Society

De nombreuses communautés préfèrent encore le bois au gaz pour cuisiner et chauffer leurs maisons.

Women Collecting Grass for Their Cattle, 2017-02-18, Provenant de la collection : Avani Society

Les forêts sont également une source importante de fourrage pour le bétail.

Himalayan Landscape, September 2017, Provenant de la collection : Avani Society

Autrefois, les forêts de Kumaon étaient densément peuplées de chênes. En plus d'offrir un habitat naturel à de nombreux animaux, comme les léopards et les singes, ces étendues boisées fournissaient aux populations locales des ressources précieuses, comme le bois de chauffage et le fourrage. Toutefois, les chênes sont progressivement remplacés par le pin chir (pinus roxburghii), un arbre envahissant. Aujourd'hui, cette espèce de conifères représente environ 16 % des forêts de l'Uttarakhand.

Local Men Putting Out a Forest FIre, October 2012, Provenant de la collection : Avani Society

Si les pins contribuent à la beauté du paysage, ils sont également sujets aux incendies. Depuis que ces arbres ont envahi les collines de Kumaon, les feux de forêt sont devenus un phénomène fréquent et dévastateur. L'arbre en lui-même est résistant au feu, mais ses aiguilles, qui recouvrent le sol forestier d'un tapis épais, sont particulièrement inflammables.

Forest Fire in Kumaon, May 2014, Provenant de la collection : Avani Society

Résultat ? Une végétation de plus en plus appauvrie et une région quasi désertique, où les espèces indigènes de chêne ont presque entièrement disparu de certains versants. Comme le pin chir a une capacité réduite de rétention d'eau, son expansion a entraîné l'assèchement des sources et des rivières, tandis que l'absence de canopée a exposé les flancs des montagnes à l'érosion par la pluie et le vent.

Bora Woman with Goats, November 2017, Provenant de la collection : Avani Society

Ces changements environnementaux ont exercé une forte pression sur des familles telles que celle de Jamuna Devi : l'eau s'est raréfiée, la terre est devenue moins fertile et les femmes ont commencé à devoir parcourir des distances de plus en plus longues pour trouver du bois. Combinés à l'absence d'activités non agricoles dans la région, ces facteurs ont provoqué des taux élevés de migration, en particulier chez les hommes.

Abandoned Lands and Lack of Cultivation, 2006-04-21, Provenant de la collection : Avani Society
Women Carrying Pine Needles in Forest, May 2013, Provenant de la collection : Avani Society

Il était urgent d'agir. En 2005, Rajnish Jain, co-fondateur d'Avani et responsable du projet, a mené une série d'expériences portant sur l'utilisation d'aiguilles de pin comme biomasse pour produire de l'énergie électrique. Après quelques tâtonnements, Rajnish Jain a mis au point une méthode fiable pour convertir les aiguilles de pin en électricité.

Women Carrying Pine Needles, May 2013, Provenant de la collection : Avani Society

Les habitants de la région, dont Jamuna Devi et sa famille, sont chargés de ramasser les aiguilles de pin, qu'ils transportent ensuite à l'installation d'Avani. Ils reçoivent 1 000 roupies par tonne collectée. Le ramassage des aiguilles de pin permet de limiter les risques d'incendie tout en représentant une source supplémentaire de revenus pour les communautés rurales.

Women Gathering Pine Needles, May 2013, Provenant de la collection : Avani Society
Man Feeding Pine Needles into Plant, October 2017, Provenant de la collection : Avani Society

Une fois récupérées, les aiguilles de pin sont hachées finement, puis brûlées avec un apport limité en oxygène. La combustion libère un mélange de monoxyde de carbone, d'hydrogène et de méthane, qui est ensuite nettoyé, refroidi et injecté dans un générateur pour produire de l'électricité.

Making Charcoal Briquettes from the Residue of the Gasifier, 2012-09-25, Provenant de la collection : Avani Society

Outre la production d'électricité, 10 % des aiguilles de pin sont transformées en charbon de bois, un combustible de cuisson propre qui peut remplacer le bois et le pétrole.

Woman with Charcoal Briquettes, October 2017, Provenant de la collection : Avani Society
Man Cooking Over Stove Powered with Pine Needle Charcoal, January 2012, Provenant de la collection : Avani Society
Avani's Pine Needle Gasification Unit, January 2018, Provenant de la collection : Avani Society

À ses modestes débuts, Avani avait installé un générateur de 9 kW sur son site principal. Depuis, le projet a ouvert deux installations supplémentaires dans les villages voisins.

Rajnish Jain a de grandes ambitions pour Avani. À terme, il espère que ce projet permettra non seulement de prévenir efficacement les incendies dans l'Uttarakhand, mais également de créer des emplois locaux. Pour ce faire, il aspire à recruter plus de villageois pour le ramassage des aiguilles de pin et à leur enseigner les compétences techniques nécessaires à l'exploitation des équipements.

View of Bora Village, November 2017, Provenant de la collection : Avani Society

À l'avenir, Rajnish Jain envisage d'étendre le projet à d'autres régions sujettes aux feux de forêt et de proposer son innovation à un plus grand nombre de communautés rurales dans le monde.

Faites le tour de nos locaux !

Avani society, texte de Camille Parker
Crédits : histoire

Avani, histoire racontée par Camille Parker
Crédits : histoire
Texte : Camille Parker
Photos : Avani

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Accueil
Explorer
À proximité
Profil