Autoportrait dédié à Léon Trotsky, 1937

La peintre mexicaine Frida Kahlo est célèbre pour ses autoportraits troublants, souvent choquants, qui reflètent son idéologie politique, son identité culturelle et sa vie personnelle tumultueuse.

Touch & Hold

Bien qu'elle soit qualifiée de surréaliste, elle a toujours affirmé : "Je n'ai jamais peint de rêves, j'ai peint ma réalité".

Dans ce tableau, elle se représente élégamment vêtue d'une longue jupe brodée, d'un châle à franges et de bijoux raffinés en or.

Elle se tient au centre de la peinture, soutenant avec confiance le regard du spectateur.

Des fleurs et un ruban rouge ornent ses cheveux, tandis qu'un maquillage habile met ses traits en valeur.

Frida Kahlo tient un bouquet de fleurs ainsi qu'une lettre de dédicace à Léon Trotsky qui comporte notamment les termes: "Pour Léon Trotsky avec tout mon amour, je dédie cette peinture, le 7 novembre 1937. Frida Kahlo, à San Ángel, au Mexique."

L'autoportrait dédié à Léon Trotsky commémore la brève aventure entretenue par l'artiste avec le leader révolutionnaire russe en exil, peu après son arrivée au Mexique en 1937, et avant son assassinat en 1940.

Cette œuvre proclame son allégeance politique au trotskisme. Toutefois, Frida Kahlo s'est ensuite désolidarisée de ce mouvement et a soutenu Staline à partir de 1939.

Bien que le sujet de la peinture révèle son engagement dans la politique internationale, le style, inspiré de l'art populaire mexicain, dévoile l'attachement de l'artiste au mouvement post-révolutionnaire de la Mexicanidad, qui insiste sur le nationalisme mexicain et rejette les influences européennes.

Les éléments qui composent la scène et les rideaux s'inspirent des peintures populaires mexicaines nommées "retablos". Il s'agit d'ex-voto de la Vierge Marie ou de saints chrétiens peints sur de l'étain. L'artiste en possédait toute une collection.

En s'encadrant de rideaux, l'artiste met en scène sa réalité et en prend le contrôle. Elle se présente comme la protagoniste d'une déclaration dramatique d'allégeance politique et d'amour.
Le décor de la peinture est fictif, mais il sert d'espace symbolique à son expression personnelle.

Autoportrait dédié à Léon Trotsky by Frida KahloNational Museum of Women in the Arts

Crédits : histoire
Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil