Jeune Femme écrivant une Lettre

Œuvre issue de la collection de la National Gallery of Art, Washington

A Lady Writing (c. 1665), Johannes VermeerNational Gallery of Art, Washington DC

Le tableau "Jeune femme écrivant une lettre" constitue l'un des points d'orgue de la carrière du "peintre de la lumière", surnom donné à Johannes Vermeer. Un faisceau de lumière naturelle pénètre dans la pièce sombre à travers une fenêtre invisible pour le spectateur.

Il éclaire la table...

... la veste jaune ...

... et le visage de la jeune femme, dont le regard est braqué sur nous.

Nous sommes témoins d'un instantané : la jeune femme lève les yeux, mais laisse sa plume en contact avec le papier, comme si elle était sur le point de poursuivre sa phrase à tout moment. Johannes Vermeer a peint ce tableau intime dans la dernière partie de sa carrière, durant laquelle il a produit d'autres scènes d'intérieurs calmes et raffinées de ce type.

Qui est cette jeune femme ?
On a beaucoup spéculé sur l'identité de la jeune femme. Bien qu'il n'existe aucune preuve documentée suggérant que Johannes Vermeer ait réalisé des portraits, les traits caractéristiques de son visage et son regard pourraient indiquer qu'il s'agit effectivement d'un portrait. Toutefois, l'artiste incluait généralement des personnages dans ses scènes d'intérieurs pour dépeindre une scène domestique quotidienne plutôt qu'un individu en particulier. Il demandait probablement aux personnes de son entourage de poser pour lui, ce qui pourrait aussi expliquer pourquoi les femmes de ses tableaux se ressemblent parfois.

Une coiffure à la mode
Les cheveux tressés de la jeune femme sont fixés à l'aide de rubans noués. Cette coiffure était particulièrement à la mode dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Un certain nombre de femmes coiffées de la même manière apparaissent dans les tableaux de Johannes Vermeer à partir des années 1660, y compris dans "La Dame au collier de perles" et "Le Concert".

Une veste élégante
Une veste jaune garnie d'hermine, identique à celle représentée ici, a été répertoriée dans l'inventaire dressé après la mort du peintre. Elle appartenait probablement à sa femme, Catharina Bolnes. C'est pour cette raison qu'il a été suggéré que la femme représentée ici est Catharina, bien que plusieurs autres personnages des œuvres de Johannes Vermeer portent le même vêtement. Cette veste est également visible dans "La Dame au collier de perles", "La Femme au luth" et "La Maîtresse et la Servante".

Une boîte à bijoux
De la même manière que la veste jaune, la boîte à bijoux et l'encre posée sur un plateau sur la table apparaissent également dans "La Maîtresse et la Servante", tout comme la nappe bleue, figurant sur plusieurs toiles.

Des perles qui ne passent pas inaperçues
À côté de la boîte à bijoux, on distingue un rang de perles se terminant par un ruban jaune qui correspond au tissu utilisé pour la robe de la jeune femme. Deux perles inhabituellement grosses brillent au niveau de ses oreilles. Les perles étaient très chères au XVIIe siècle. Johannes Vermeer les a intégrées dans un grand nombre de ses tableaux. La taille de ces boucles d'oreilles est probablement le fruit de son imagination, car le coût de perles de cette taille aurait été exorbitant.

Une "musique de fond"
Sur le tableau accroché au mur du fond, on distingue un violoncelle. Dans les peintures du XVIIe siècle, la musique est souvent une référence à l'amour. Ce tableau fait-il subtilement référence au contenu de la lettre de la jeune femme ?

Un cadre signé
Pour cette œuvre, Johannes Vermeer a apposé son monogramme sur le cadre du tableau qui figure en arrière-plan. Les lettres IVMEER sont difficilement visibles. Le "I" de "Ionnes" est entrelacé avec les lettres "V" et "M", conformément à la façon dont l'artiste signait souvent ses tableaux.

Crédits : histoire

Cette exposition fait partie du projet de Google sur Johannes Vermeer.

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Voir plus
Applications Google