Like the Last Snows of Winter

Bob Boyer, 1991

La Banque d'art du Conseil des arts du Canada

Like the Last Snows of Winter (1991), Bob BoyerLa Banque d'art du Conseil des arts du Canada

L’œuvre de Bob Boyer s’inspire du design autochtone traditionnel des Cris-des-Plaines. Ses toiles fortement symboliques nous rappellent les ravages du colonialisme sur les peuples autochtones.

Bob Boyer se sert de formes géométriques répétitives et symétriques (triangles, losanges, carrés). Chacune représente un aspect de la vie ou de la vision du monde autochtone des Cris-des-Plaines. Le « E » est aussi un symbole qui revient fréquemment : il évoque les jambes des chevaux.

Le losange central rappelle la selle et la couverture d’un cavalier. C’est une référence au guerrier des Plaines et à sa monture.

La pyramide à degrés est une autre forme récurrente dans son œuvre. Elle symbolise pour lui la spiritualité autochtone.

Le triangle inversé signifie que le monde autochtone a été bouleversé du tout au tout.

Les titres choisis par Bob Boyer nous aident à comprendre le sens de ses œuvres. Ils nous éloignent d’une lecture purement formelle, en créant souvent un « lieu thématique » ou un « paysage symbolique ».

Au sujet de Like the Last Snows of Winter (1991), Bob Boyer a écrit : « Dans les Plaines, le Bison était une ressource primordiale, au cœur même du monde des Indiens. Quand les troupeaux ont été décimés, vers la fin du 19e siècle, les Métis et les Indiens ont été contraints d’abandonner leur mode de vie. On pouvait apercevoir les os desséchés, d’un blanc étincelant sous le soleil, empilés dans la terre noire, tout comme les dernières touffes de fourrure qui se découpaient sur la neige qui tardait à fondre, au printemps. »

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Applications Google