Loading

L'enregistrement du son

Edouard Léon SCOTT DE MARTINVILLE. Brevet d'invention déposé le 03.25.1857 pour un procédé au moyen duquel on peut écrire et dessiner par le son (1BB31470).

National Institute of Industrial Property (INPI)

National Institute of Industrial Property (INPI)

Bien avant les expériences d'Alexander Bell ou de Thomas Edison et son phonographe, un Français parvient à enregistrer le son de sa voix. En 1857, Édouard Léon Scott de Martinville, typographe parisien, dépose le brevet du phonautographe. L’appareil est simple, il est muni d’un pavillon dans lequel l’auteur parle ou chante en même temps qu’il tourne un cylindre autour duquel est enroulée une bande de papier enduite de noir de fumée. Un poil, fixé au bout du cylindre, vient alors tracer les courbes, ou plutôt les oscillations, des ondes sonores émises par sa voix. L’inventeur ne sait pas qu’il est en train de réaliser là les premiers enregistrements sonores au monde. En effet, sa volonté première est, comme l’indique le titre de son brevet, d’écrire et dessiner par le son et non pas de réécouter les sons enregistrés. Il n’a d’ailleurs prévu aucun moyen de le faire. Les enregistrements, récemment redécouverts, numérisées et transformés en fichier audio permettent aujourd’hui d’écouter pendant une dizaine de secondes la chanson Au clair de la lune. Attribuée à tort à une femme, la voix semble finalement être celle de Scott de Martinville lui-même

Show lessRead more
  • Title: L'enregistrement du son
  • Creator: Edouard Léon SCOTT DE MARTINVILLE. Brevet d'invention déposé le 03.25.1857 pour un procédé au moyen duquel on peut écrire et dessiner par le son (1BB31470).
  • Original Source: archives INPI
  • Rights: Institut national de la propriété industrielle
  • External Link: https://www.inpi.fr/fr
  • Medium: document graphique

Recommended

Home
Explore
Nearby
Profile