Des cours de coupe à ESMOD International

ESMOD INTERNATIONAL

Histoire d'une école française de mode, hors normes

ESMOD International a été fondé en 1841 par le visionnaire Alexis Lavigne.

Elle se compose aujourd'hui de 21 écoles, présentes dans 14 pays.

Apprentissage du savoir-faire et des techniques
Des premiers cours de coupe aux cours d'aujourd'hui

Les premiers cours et méthodes de coupe par Alexis Lavigne

Après Alexis Lavigne, c'est sa fille Alice Guerre Lavigne qui reprend la direction de l'école et l'ouvre à un nouveau public commandité par Jules Ferry : celui des jeunes filles dont ce dernier encourage l'éducation.

Ouverture à l'international
Dès les années 1900, l'école a pour ambition d'exporter son savoir-faire à l’échelle internationale afin d'enrichir ses méthodes au contact d'autres cultures et artisanats.

Ainsi, Alice Guerre crée un réseau international d'écoles enseignant les procédés Guerre Lavigne.

Ce développement est accompagné par les nombreuses publications de Mode (journaux et méthodes) qu'elle a crée depuis 1885.

Berthe Lecomte-Guerre, la fille d'Alice, reprend le flambeau et développe le réseau international d'écoles Guerre-Lavigne ainsi que les éditions de méthodes s'adaptant au prêt-à-porter industriel.

Méthode de coupe dans laquelle est incorporée une équerre avec courbes en carton, nouvelle version de celle inventée par son grand-père.

Les débuts de l'enseignement du Stylisme
Au début des années 1960, la jeunesse exige une mode à son image. Les critères esthétiques changent. Tout s'accélère. La rapidité des moyens de communication, l'internationalisation des biens, des personnes, des modes de pensée, contribuent à changer la mode en profondeur. Le style... c'est le maître-mot de cette décennie hautement créative. Tout doit avoir du style !

Succédant à sa mère, Jean Lecomte répond à l'évolution de la mode en créant en 1970 la première classe de stylisme à l'école Guerre-Lavigne qui deviendra ESMOD en 1976.

Annette Goldstein (à droite) sera le premier professeur de style à ESMOD.

En 1976, elle reprendra cette école de plus de 135 ans d'existence, avec Paule Douarinou (à gauche), alors assistante de Jean Lecomte.

Forte d'un très bon équilibre entre gestion administrative et développement de la pédagogie, ESMOD va voir décupler en seulement quelques années le nombre de ses élèves.

1976 marque notamment le retour d'ESMOD à ses activités éditoriales qui publie des méthodes de coupe et de gradation pour le vêtement féminin et d'enfant.

Traduit en anglais, ces support de cours se vendent également dans les librairies spécialisées à l'international.

Les Editions ESMOD deviennent également bureau de tendances pour répondre aux nouvelles demandes de la profession face au stylisme émergeant.

Au début des années 1980, l'école accueille dans ses locaux parisiens plus de 50 nationalités différentes. Or, comme ce fut le cas du temps d'Alice Guerre-Lavigne, beaucoup d'élèves étrangers rêvent d'ouvrir une école dans leur pays d'origine.

La mode prend un virage Marketing
Comme les années 1960 ont été marquées par l'arrivée du Stylisme, les années 1990 amènent à penser la mode en terme de Marketing. Ainsi le groupe ESMOD crée l'ISEM (Institut Supérieur Européen de la Mode) en 1989 afin de répondre aux nouvelles exigences du marché.

La 1ère école de commerce dédiée à la mode

L'ISEM, dès sa création, a donc pour ambition de former des responsables marketing, commercial, communication. Une formation dispensée sur 3 ans.

Un succès qui poursuit encore son développement au sein du réseau International avec ESMOD Jakarta et ESMOD Tokyo pour le moment.

ESMOD, un réseau international aux identités fortes
Avec la création d'ESMOD Tokyo en 1984 par Satoru Nino, actuel président du groupe ESMOD, l'école assied sa stratégie de développement à l'international avec une réelle volonté de cohérence dans sa pédagogie mais aussi de diversité culturelle. Aujourd'hui,  21 écoles dans 14 pays viennent composer un réseau créatif unique diffusant le savoir-faire d'ESMOD à travers le monde. Si les programmes sont identiques dans toutes les écoles du réseau, chacune affiche cependant une identité forte, marquée par la culture et les savoir-faire du pays où elle est implantée.

Satoru Nino, actuel président du Groupe ESMOD, est un ancien étudiant de l'école qui a œuvré à la création d'un réseau international cohérent après avoir ouvert l'école de Tokyo en 1984.

ESMOD au Japon
Située dans une capitale dynamique, constamment en mouvement, ESMOD Tokyo, créée en 1984, puise l’énergie du quartier mode de Shibuya pour s’imposer dans un style unique, à la frontière entre le Kawaï et la recherche structurale. Ses élèves ont un véritable sens du look et du détail, s’inspirent volontiers de l’architecture qui les entoure et de la nouvelle scène artistique à l’univers flashy et coloré. ESMOD Kyoto (ouverte en 2015) affiche la même diversité créative que l’école de Tokyo, tout en bénéficiant de savoir-faire ancestraux nés d’une histoire et d’un patrimoine riches
ESMOD en Malaisie
A l’image d’une ville en constante mutation, en perpétuel développement, ESMOD Kuala Lumpur (ouverte en 2012) fait preuve d’une créativité sans limite, réinventant sans cesse les produits phares de la mode occidentale. Ainsi, ses étudiants travaillent volontiers la couleur, les volumes oversize, le contraste entre les pièces légères et les pièces lourdes. Il en résulte une mode fraîche, inédite, libérée de ses codes. En partenariat avec «The One Academy», une institution qui forme depuis plus de 2O ans les jeunes talents de l’industrie de l’image, l’école parvient à promouvoir son identité créative à l’échelle internationale.
ESMOD en Indonésie
Dans un pays passé entièrement à l’ère d’internet, ESMOD Jakarta (ouverte en 1996) se fait l’écho d’une mode internationale et pointue, à l’image des plus grands magazines de mode. Si les étudiants conçoivent le vêtement au-delà des codes, ils n’en maîtrisent pas moins la technicité qu’ils mettent au service d’une créativité déjantée et sans limite. Forte d’un savoir-faire local confirmé, l’école se distingue dans les domaines de l’Accessoire et de la Maille. Grâce au patronage de l’Indonesian Design Development Foundation, ESMOD Jakarta se pose en véritable référence dans le sud-est asiatique et propose maintenant des formations axées sur le Fashion Business.
ESMOD Tunisie
Par son histoire, la Tunisie s’est forgée une forte culture du vêtement et du textile. ESMOD Tunis (ouverte en 1989) et ESMOD Sousse (ouverte en 1997) s’inscrivent dans cette tradition tout en cherchant à la moderniser. On assiste donc en Tunisie à une véritable fusion des styles. Les étudiants, par un travail des matières, naturelles ou techniques, tendent à une urbanisation de leurs créations tout en conservant un aspect tribu, héritage de leur culture. L’accessoirisation des looks (bijoux, sacs . . .) a aussi une grande importance dans leur processus créatif. Les deux écoles montrent également de fortes aptitudes dans le domaine de la Lingerie.
ESMOD en Allemagne
Dans une ville à l’identité forte, berceau de l’underground, des arts graphiques et du design post-industriel, ESMOD Berlin (ouverte en 1994) s’intègre avec une effervescence créative sans limite. Ses étudiants sont adeptes d’une mode détaillée, visuelle et très casual. Les volumes architecturés, les grosses pièces (manteaux, combinaisons . . .), les imprimés, sont autant de moyens d’expression dictés par un besoin d’innovation. A l’image d’un pays sensibilisé très tôt à la cause écologique, l’école a développé un Master spécialisé en développement durable : «Sustainability in Fashion»
ESMOD en Norvège
Pour pallier le grand froid scandinave, la capitale norvégienne a développé une culture du «lifestyle» portée sur le cocooning et la nature. Cette culture investit forcément la mode et ESMOD Oslo l’exploite parfaitement en formant ses étudiants à la création de pièces dignes d’un vestiaire Automne-Hiver (manteaux, pulls . . .) faisant appel à une grande technicité. Loin de rester cantonnés aux basiques, les étudiants d’Oslo se plaisent à styliser le casual pour créer des collections chics et contemporaines. Les savoir-faire typiquement nordiques (travail du cuir, de la fourrure et de la maille) sont des atouts indéniables pour parfaire leur formation.
ESMOD aux Emirats Arabes Unis
Profitant du dynamisme économique d’une ville cosmopolite et internationale où se mêlent tradition et modernité, ESMOD Dubaï (ouverte en 2006) a su trouver sa place dans une société qui élève la mode au rang d’art de vivre. Par une approche très axée Couture et Luxe, les étudiants se forment aux savoir-faire les plus nobles : drapé, flou, broderie, plissage. . . , dans le but de produire des pièces d’exception, uniques et sur mesure. L’école s’impose comme le passage obligé pour tout créateur souhaitant ouvrir sa propre maison de couture.
ESMOD en Chine
Installée dans la 3ème ville la plus peuplée de Chine, voisine de Shenzhen et de Hong Kong, ESMOD Guangzhou (ouverteen 2014) fait rayonner le savoir-faire français, sa créativité et sa technicité, dans le sud de la Chine. Face à une jeunesse chinoise de plus en plus tournée vers l’Occident et dont l’ouverture d’esprit est sans limite, l’école parvient à instaurer un équilibre créatif entre le style Couture, encore très convoité, et l’univers du prêt-à-porter haut de gamme, si prisé des amateurs de produits de mode. L’école bénéficie de l’énergie du Campus de «T.I.T Creative Park», une plateforme dédiée aux expressions artistiques et trans-culturelles associant Mode, Art, Culture et Design, qui appuie sa légitimité. À la rentrée 2017, ESMOD ouvrira une école à Beijing, confirmant ainsi sa présence stratégique sur le marché chinois.
ESMOD en Corée
Bénéficiant de l’énergie d’un marché textile aux proportions toujours en expansion, ESMOD Séoul (ouverte en 1989) brille par sa vision pointue de la mode autant que par sa technicité. On y effectue un véritable travail de traitement des tissus (texture, impression.. . ) afin d’accentuer le design du vêtement. Face à un marché de la mode très sectorisé, l’école a su développer certains domaines en particulier comme la mode Homme, la mode Enfant et la Lingerie. La grande richesse créative de la nouvelle scène artistique coréenne offre à ses étudiants une mine d’inspirations inépuisable.
ESMOD en Turquie
Dans un pays situé à la croisée des cultures orientales et occidentales, ESMOD Istanbul (ouverte en 2010) s’impose comme un modèle de créativité,  nourrie d’inspirations variées, fruits d’une internationalité unique. Le dynamisme de l’industrie Textile et Habillement turque est un atout pour cette école, soutenue par le grand groupe industriel VAKKO, et offre à ses étudiants une formation technique complète. Ce contexte industriel et multi-culturel permet à ESMOD Istanbul de se positionner en référante d’une mode originale et pointue.
ESMOD au Liban
Carrefour de cultures et de traditions, le Liban s’est toujours imposé comme référence dans les domaines de l’art et de la création. Héritière d’une tradition de Haute Couture, ESMOD Beyrouth (ouverte en 1999)  n’en est pas moins pionnière d’un élan de modernité insufflé par l’énergie de la capitale, adepte de concepts novateurs, de luxe et de «branchitude». Ses étudiants n’hésitent pas à détourner le casual pour lui donner une valeur ajoutée à travers des matières nobles ou des coupes spécifiques, prouvant une fois encore qu’ils maîtrisent parfaitement la technicité enseignée par ESMOD.

Défilé des 170 ans d'ESMOD International (juin 2011)

Chaque année, les écoles du groupe ESMOD se réunissent pour assurer la coordination des programmes, montrer les travaux des étudiants lors d'un défilé et enfin présenter les grandes directions stratégiques du groupe.

Depuis 2008, ESMOD Editions, dirigé par Claire Wargnier, contribue à la cohésion pédagogique de l'ensemble du réseau ESMOD International et veille à la préservation du patrimoine de l'école.

Et demain ?
En ce début du XXIème siècle, ESMOD entretient l'héritage de son fondateur, Alexis Lavigne, en cherchant toujours à avoir une longueur d'avance sur la mode de demain. Ainsi, c'est aujourd'hui plus que jamais vers l'innovation que se tournent les enseignements de l'école. De la création assistée par ordinateur à l'impression 3D, en passant par les nouveaux modes de distribution générés par le développement du web et l'évolution des comportements de consommation, ESMOD explore et transmet des savoir-faire en évolution constante.
Crédits : histoire

Merci à tous les contributeurs étudiants et staff ESMOD

Retrouvez toutes les informations sur l'école et le groupe ESMOD www.esmod.com

Les ouvrages : www.esmod-edition.com

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil