Les inventions d'Alexis Lavigne

ESMOD INTERNATIONAL

Les coulisses de l'invention du centimètre souple et du buste mannequin 

Les années 1840 en France sont marquées par la volonté de l’Etat de standardiser l’ensemble des systèmes de mesures et d’imposer le système métrique dans tous les domaines (science, médecine, justice, etc.)

Ici par exemple sont illustrées les prises de mensurations anthropométriques des détenus selon Alphonse Bertillon.

Le centimètre souple
Un outil révolutionnaire pour tous les tailleurs.

C’est dans ce contexte que le 29 Octobre 1847, Alexis Lavigne dépose le brevet d'une machine complexe à fabriquer le fameux centimètre souple imperméabilisé, outil indispensable des professionnels de la mode aujourd’hui.

Les tailleurs utilisaient traditionnellement des bandes de papiers marquées aux ciseaux pour chaque mesure du client, cependant celles-ci étaient particulièrement fragiles et déteignaient sur les vêtements.

Ils utilisaient des mètres étalons disposés sur les murs de la capitale.

Les centimètres souples édités aujourd'hui, rappelent la plus pure tradition de cette invention révolutionnaire...

...encore utilisée aujourd'hui par les étudiants d'ESMOD ainsi que par toute la profession.

Depuis 1837, Alexis Lavigne avait déjà mis au point son « corsage mécanique » ajustable, destiné à conserver, après le premier essayage, un moulage de l’anatomie du client. Cet outil ainsi que l’ensemble de son travail de mensurations vont le mener plus tard à l'idée de la réalisation d'un buste mannequin.

L’art du tailleur consistant à s’adapter à toutes les morphologies, Alexis Lavigne songe alors à réaliser des bustes moulés sur nature, c’est-à-dire directement sur ses clients.

Un bon moyen selon lui d’éviter de longues séances d’essayages et de travailler à distance pour une clientèle étrangère.

Aujourd'hui, le programme de 1ère année d'ESMOD intègre un procédé similaire afin de permettre à ses étudiants de comprendre la notion de volumes...

... et son passage en 2 dimensions, à savoir : le patron.

Le buste mannequin
Du sur-mesure au prêt-à-porter.

Alexis Lavigne dépose le 5 novembre 1854 un brevet pour la fabrication de bustes mannequins moulés sur plâtre, 5 ans après en avoir présenté un prototype remarqué à l'Exposition de l'Industrie de 1849.

Il offre en 1857 le moulage de son buste à l’impératrice Eugénie dont les formes sont «exemplaires» selon lui.

Une excellente publicité qui fera de lui le "tailleur-amazonier de l’impératrice", un statut très prestigieux pour l'époque.

Ce costume d'équitation pour femme nécessitait trois pièces, dont un pantalon, que seuls les tailleurs pour hommes avaient le droit de confectionner.

Le port du pantalon pour les femmes était interdit sauf pour monter à cheval, règle de bienséance obligeait !

Rappelons que celui-ci n'est juridiquement autorisé en France que depuis le 31 janvier 2013 !

Alexis réalise que l'évolution de la mode qui tend vers la confection, s'éloignant du sur-mesure.

Il standardise sa production de bustes qu’il déclinera sur plusieurs tailles, se basant sur ses années d’études des différentes conformations du corps humain.

Et c'est un succès !

En plein succès, son usine de Levallois-Perret est bombardée lors de la guerre en 1870.

Titulaire de son procédé, il dépose alors un nouveau brevet permettant aux tailleurs et couturières de fabriquer eux-même les bustes mannequins de leur clientèle.

C'est à cette époque qu'un de ses employés et disciples, Fréderick Stockman, se lance à son tour dans la production à grande échelle de buste mannequin.

Sa marque est devenu une référence mondiale dans l'industrie de la mode depuis le début du XXe siecle.

Aujourd'hui, ESMOD propose une nouvelle version du buste Lavigne : le demi buste, proposant les mêmes proportions que le buste classique mais réduites de moitié.

Cela permet une manipulation plus facile et une économie de toile lors des travaux de recherche de volumes et de drapés.
Ici, un atelier de découverte du modélisme à ESMOD Paris.

L'ouvrage Saga de mode retrace en détail l'historique d'ESMOD ainsi que les nombreuses inventions de son père fondateur, Alexis Lavigne.

Crédits : histoire

Merci à tous les contributeurs étudiants et staff ESMOD

Retrouvez toutes les informations sur l'école et le groupe ESMOD www.esmod.com

Les ouvrages : www.esmod-edition.com

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil